• NutriMab Acidit
  • NutriMab Douleur
  • NutriMab Alimentation
  • NutriMab Relaxation
  • Activite Sport
  • Acidite Inflamation
  • Soin du sprit


Questions – Réponses

La Méthode Acide-Base a pour but de lutter contre l’acidification de notre corps. D’où vient ce phénomène ? Dr Grosgogeat : Cela remonte à l’évolution rapide des modes alimentaires, qui sont parfois délétères pour l’organisme. Aux débuts de l’humanité, les gens étaient des chasseurs et des cueilleurs, ils faisaient beaucoup d’exercice et mangeaient essentiellement des fruits et légumes, et des viandes maigres. Mais la sédentarisation s’est accompagnée de l’élevage et de la culture de variétés de plantes. De plus, les stress auxquels ont été soumis les hommes ont changé. Il y a donc eu une acidification de l’organisme.

.

Est-on en équilibre
acide-base avec notre alimentation d’aujourd’hui
Dr Grosgogeat : L’alimentation dite moderne fait la part belle aux aliments acidifiants.Imaginons la balance acide-base :

  • sur le plateau de gauche, les aliments acidifiants plus nombreux car plus facilement disponibles, plus rapides à préparer et à cuisiner et souvent moins onéreux.
  • sur le plateau de droite, les aliments basifiants ou alcalinisants dont la consommation a peu à peu diminué au fil des siècles car, pour la plupart, ils ne font pas partie de la panoplie alimentaire de l’homme pressé.

C’est donc assez logiquement que nous constatons que ce déséquilibre de la balance se répercute sur l’assiette pour donner finalement un déséquilibre acide-base dans notre organisme.

De plus, cette alimentation moderne acidifiante génère d’autres problèmes que le déséquilibre acide-base lui-même car elle favorise les maladies cardio-vasculaires, le diabète, le surpoids et elle pourrait être impliquée dans la survenue de certaines maladies dégénératives. Toutes ces maladies chroniques sont des « maladies de civilisation ».

.

Quels sont les facteurs d’environnement qui augmentent l’acidité ? Dr Grosgogeat : Il faut noter que notre environnement naturel à tendance à s’acidifier lui aussi. Les pluies acides et l’acidification des océans en sont d’excellents exemples d’actualité. C’est une des signatures de l’industrialisation et de la modernisation sans réflexion suffisante et nous en avons donc la responsabilité.

Nos aliments sont de plus en plus pauvres en sels minéraux : la qualité des sols ne cesse de se dégrader à cause des pluies acides et la production agricole intensive ainsi que l’industrie alimentaire « lessivent » les aliments.

L’acidification des océans est un phénomène proche de celle des hommes car les organismes marins riches en minéraux tels que les coraux et les mollusques se déminéralisent eux aussi avec un risque de perturbation de la chaîne alimentaire et de conséquences écologiques.

L’être humain est en interaction constante avec son environnement et tout ceci nous fait penser que cette connexion est intime.

.

Quels sont les symptômes d’acidité ? Dr Grosgogeat : L’acidité est souvent appelée acidité latente, c’est-à-dire qu’elle ne se manifeste pas tout de suite après s’être installée. Elle est insidieuse et évolue longtemps à bas bruit puis apparaissent les signes cliniques qui sont assez courants et trompeurs : une fatigue chronique, des douleurs diffuses, articulaires, musculaires, tendineuses, une anxiété exacerbée, des crises de colique néphrétique, une perte de musculature.

.

Comment fait-on le diagnostic d’état d’acidose latente ? Dr Grosgogeat : L’interrogatoire est un élément précieux du diagnostic car le Professeur Thomas Remer de l’Institut de recherche en nutrition infantile de Dortmund en Allemagne a élaboré le PRAL (potential renal acid load).

Il s’agit d’un indice, donc d’un chiffre, qui varie en fonction du contenu en minéraux de chaque aliment et qui traduit le potentiel d’acidité ou au contraire d’alcalinité généré par l’introduction de cet aliment dans l’organisme.

Par ailleurs, on peut utiliser des bandelettes pour mesurer le niveau d’acidité urinaire à condition de répéter les mesures plusieurs fois par jour pendant plusieurs jours.

L’excrétion nette acide est un examen plus précis qui repose sur les urines émises pendant 24 heures et se pratique en laboratoire spécialisé.

.

En quoi cette modification de l’équilibre acide-base vers l’acidité de l’organisme est-elle néfaste ? Dr Grosgogeat : Notre corps a normalement des systèmes de neutralisation des acides qui lui permettent de rétablir l’équilibre acide-base du sang. Il va ainsi faire appel à ses réserves en bases afin de neutraliser les acides. En utilisant par exemple le calcium des os pour lutter contre les acides. Mais si le déséquilibre est trop important et chronique, on voit apparaître une fatigue, des douleurs musculaires et articulaires qui pourraient paraître bien banales. De plus, cela va avoir un effet sur le capital osseux, avec une déminéralisation progressive, notamment chez la femme. De manière générale, l’acidification de l’organisme va entraîner un vieillissement prématuré. Mais l’acidité est un mal silencieux, comme l’hypertension ou le pré-diabète, qui ronge petit à petit l’organisme jusqu’à ce qu’un problème de santé le révèle.

.

Comment lutter contre cette acidification ? Dr Grosgogeat : Il faut lutter contre les causes ! Le stress quotidien par exemple est responsable d’une acidification de l’organisme, liée au taux d’une hormone : le cortisol. Le manque d’activité physique est également lié à l’acidification. Mais attention, trop d’exercice est aussi délétère car producteur d’acides.

Et bien sûr, l’alimentation est un facteur essentiel à modifier pour rétablir l’équilibre entre les acides et les bases. Dans mon livre, j’insiste sur l’indice qui permet de connaître le potentiel acide ou base de chaque aliment : le PRAL. C’est grâce à lui que nous pouvons composer une assiette équilibrée selon la Méthode Acide-Base. Beaucoup d’aliments riches en glucides sont acidifiants. Le vin rouge est lui légèrement basique, le café ne pose pas de problème particulier et le chocolat non plus. Attention, certaines eaux minérales aussi ont des potentiels acidifiants. Et l’important ce n’est pas d’éviter les aliments acidifiants et de ne manger que les autres, mais d’équilibrer ses repas, c’est-à-dire compenser l’apport d’aliments acides par des aliments bases. Par exemple, le foie de veau a un PRAL de moins 14 et les épinards de plus 14. Un plat avec ces deux aliments permet donc d’atteindre l’équilibre. Par contre, si vous prenez un steak, des pâtes avec du parmesan, un peu de fromage et un dessert sucré, vous arrivez à un total très acidifiant.

Pas question de diaboliser un aliment : rien n’est interdit, l’important c’est l’équilibre et la compensation. Globalement, l’idéal est de mettre dans son assiette 70 % d’aliments basiques et 30 % d’aliments acides. Et pour les plus réfractaires des compléments alimentaires riches en bases peuvent contrer l’acidification.

.

Le citron est-il un aliment acide ? Dr Grosgogeat : Et bien non ! Le citron est un aliment alcalinisant contrairement à ce que l’on pourrait penser même s’il a un goût acide. En effet, il ne s’agit pas de goût mais du résultat de la prise de l’aliment.

.

Et comment modifier son mode de vie ? Dr Grosgogeat : Il faut bien sûr faire un peu d’activité physique, environ 10 000 pas par jours (facile à mesurer avec un petit podomètre). Ensuite on peut ajouter trois séances de sport par semaine sans négliger le renforcement musculaire. Pour la gestion du stress, je conseille la méditation, ou du yoga par exemple.

.

L’équilibre acide-base peut-il aussi avoir un effet sur le poids ?

Dr Grosgogeat : Effectivement, une alimentation acidifiante s’accompagne d’une prise de poids générale. Et le fait de rééquilibrer son alimentation selon la Méthode Acide-Base a un effet direct sur la ligne, permettant d’éliminer les kilos en trop.

.

Vous faites un parallèle intéressant entre la santé des hommes et celle de la planète. Pouvez-vous-nous en dire plus ? Dr Grosgogeat : Comme chez l’homme, on peut faire le constat de l’acidification de la planète : pluies acides, acidification des sols… On constate aussi au niveau des océans que les coraux riches en calcium jouent le même rôle que les os dans l’organisme, et disparaissent en réaction à l’acidification de l’eau. Aujourd’hui, l’homme maltraite son corps comme il maltraite son environnement.

.


16 Réponses pour “Questions – Réponses”

  1. j dit :

    Bonjour

    Je vous ai envoyé un mail mais je n’ai toujours pas eu de réponses.
    Serait-il possible de m’éclairer un peu plus?

    Cordialement

  2. MlleM dit :

    Bonjour

    j’ai lu avec attention votre livre. Merci beaucoup il est vraiment intéressant cependant j’ai remarqué qu’en suivant le régime à la lettre que j’étais aussi fatiguée. J’ai donc dû me l’adapter.
    J’ai aussi remarqué que je ne supportais plus aucun écart ( restaurant, pain desserts etc…). Est-ce normale? j’ai tout de suite plus de peine à les digérer

    est-ce qu’il existe un tableau qui regroupe les aliments AB et leur IG?
    parce que franchement c’est vraiment pas pratique
    sinon j’ai aussi des idées de développement concernant votre méthode si jamais ….

    merci à vous

  3. j dit :

    Bonjour

    Dans votre livre, vous mentionnez l’utilisation de compléments alimentaires. Vous vous référez au site internet, je ne trouve aucune liste de compléments alimentaires. POurriez-vous me donner plus de précisions à ce sujet.

    Merci
    Bien à vous

  4. CUET dit :

    bonjour je ne sais pas si je peux encore poser des questions sur ce site??? voila depuis un an je controle mon ph urinaire periodiquement et je suis toujours a 7.4 matin midi et soir… donc comment expliquer mon osteoporose et ma fibromyalgie?? ce pourrait il que je sois tellement en acidite que je transforme cela en basique?? je dois vous precisez que je suis adepte de jus de legumes je ne prends pas de correcteur de ph type alacaplante alcabase lithotame ( par contre cure de dolomie effectivement)je pense donc que ce sont les jus qui font que je reste basique. peut etre pourriez vous m eclairer ? merci par avnce cordialement

  5. Micheline dit :

    Bonjour,

    j’ai fini de lire votre livre convaincue et prête à faire mes courses en fonction de l’indice PRAL des aliments, mais quand j’ai cherché à compléter la liste de votre livre sur un site internet que vous mentionnez dans votre carnet d’adresses, j’ai eu la surprise de découvrir des chiffres très différents, même que certains aliments changeaient de catégorie pour passer d’alcalinisant à acidifiant, et vice versa!!!!
    Du coup je doute et j’hésite, déçue, et je ne pense pas être la seule. Le PRAL ne deviendra vraiment crédible que lorsque qu’il y aura une seule méthodologie, un seul standard, pour le définir.

  6. Cabessut dit :

    Je commence la premiere semaine je n’ai pas faim, et pourtant je suis une bonne mangeuse, mais je souhaiterais savoir s’il n’y a pas de risque secondaire pour moi qui suis diabetique2, sous traitement (comprimés)autre chose je n’ai pas trouvé votre livre que celui de Max Rombi, mercipour votre réponse

  7. Francoise dit :

    Bonjour,
    Est-ce que votre méthode peut permettre de guérir un ulcère gastrique avec hélicobacter, je ne supporte pas les anti-acides ni les antibiotiques. De plus je suis envahie de mycoses. Pouvez-vous me communiquer une liste de médecins qui exercent sur Paris ou la région parisienne. Merci pour votre aide. Françoise

  8. Mon épouse et moi même suivons depuis deux semaines, avec rigueur la MAB telle que la conseille le Dr Grosgogeat dans son livre.
    Cette approche, en couple, est beaucoup plus ludique qu’une approche individuelle, chacun de son coté.
    Mais après 15 jours d’un suivi rigoureux, nous voudrions poser une question au Docteur Grosgogeat.
    Mon épouse et moi-même, procèdons deux fois par jour à une analyse du PH de nos urines ( une fois le matin, une autre au coucher).
    Or, bien que nous prenions tous les deux les mêmes aliments et boissons acidifiants et alcalinisants (en même quantité) tout au long de la journée les résultats de nos analyses après deux semaines d’un suivi rigoureux, sont très différents. Alors que pour moi, la situation a fortement évolué dans ces quinze jours (PH de 5,5 au début, aux environ de 7 maintenant), celle de mon épouse n’a pas évolué
    (PH de 5,8 au début , encore un PH de 5,8 aujourd’hui, 15 jours après).
    Comment expliquez-vous cette différence sensible pour deux personnes qui l’une et l’autre suivent avec la même rigueur votre méthode et mangent , en même quantité, les mêmes aliments?
    Que faudrait-il que mon épouse prenne en plus (complément alimentaire ou aliment) pour que comme moi elle approche de la normalité.
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement
    René TREGOUET

  9. Claude dit :

    Bonjour,
    Votre livre page 182 indique que les protéines ne s’associent pas bien avec les féculents. Pouvez-vous me préciser pourquoi ? J’ai lu que pour le naturopathe Robert Masson cette association était indispensable afin de bénéficier du mécanisme glucagon-insuline qui permet de nourir la cellule en acides aminés. Merci par avance pour votre réponse car je crains de me dénutrir en appliquant la MAB sur cet aspect là.

  10. Jean-Michel Marchon dit :

    Bonjour,
    j’ai commencé votre livre il y a 3 ou 4 jours, et je dois dire que depuis les 1ères pages je bois du petit-lait !
    Un médecin qui parle de l’équilibre acido-basique et qui plus est, en fait l’apologie ! Qui l’eut cru ?
    Mais pourquoi diable, vous efforcez-vous à parler de Naturothérapeute, et non pas de Naturopathe ?
    J’exerce cette profession depuis presque deux décennies. J’ai obtenu le Doctorat à l’Université des Médecines Douces du Québec.
    Bravo donc, pour cette « conversion ». Je rappelle que nous autres Naturopathes, parlons d’équilibre acido-basique depuis des temps … très anciens ! En ce qui me concerne, lors de mes consultations, cet équilibre revient très souvent sur le devant de la scène. Et pour cause !
     » y’a pas que de la bonne bouffe …! ».
    Bravo pour votre livre.
    A bientôt de vous lire.

  11. Martine Delaporte dit :

    Pardon ! j’avais lu trop vite. j’ai trouvé la référence à l’eau bicarbonatée. Reste plus qu’à trouver le dosage.
    Bien cordialement,
    Martine Delaporte

  12. Delaporte, Martine dit :

    Bonjour,
    J’ai entendu parler récemment de l’eau Kangen et de ses bienfaits. Un peu agacée par les commentaires qui en font presque quelque chose de « magique », j’ai cherché à en savoir plus et… je suis arrivée à votre livre qui répond bien aux éléments que je cherchais.
    Si je reviens à l’eau, je n’ai pas trouvé dans votre livre de référence à l’eau Kangen, ni aucune du même genre, ni même au bicarbonate, enfin, si, mais pas en lien avec l’eau. Quel est votre point de vue concernant l’eau ?
    Avec mes remerciements pour votre livre et votre réponse,
    Martine Delaporte

  13. admin dit :

    Bonjour,
    Merci d’avoir lu la Méthode Acide-Base et pour votre intéressant témoignage sur le crudivorisme.
    Cela me fait particulièrement plaisir d’avoir le tout premier commentaire Canadien et je vous en félicite.
    Il est vrai qu’il existe quelques points communs entre ma méthode et le crudivorisme mais ces deux modes de vie sont assez différents.
    En effet, ma méthode n’exclue aucun des aliments et autorise donc tous les produits animaux car il s’agit de respecter ou de rétablir un équilibre entre les acides et les bases dans notre assiette.
    Bien cordialement.
    Docteur Hervé Grosgogeat

  14. Bonjour,

    Je suis en train de lire avec beaucoup d’intérêt le livre du docteur Grosgogeat. Je souhaiterais mettre un bémol sur la définition du crudivorisme ou raw food. Les crudivores sont végétaliens et ne consomment aucun produit issus du règne animal (viande, produits laitiers). J’habite Montréal depuis 11 ans et nous voguons sur la vague du raw food comme aux états-Unis. la définition du crudivorisme diffère peut-être d’un continent à l’autre ?
    Ce mode alimentaire est né avec les Esséniens il y a quelques milliers d’années et a été remis au goût du jour par l’institut Hyppocrate. Cette hygiène alimentaire permet une grande diversité de saveurs lorsque nous possédons les appareils nécessaires pour apprêter les fruits, légumes, graines…
    Pour éviter les carences, il faut entre autre connaître les associations légumineuses/céréales afin d’éviter les manques en acides aminées essentiels.
    Je précise que je ne suis pas crudivore à 100% mais je m’en inspire beaucoup. Le crudivorisme suit de près les préceptes de la méthode acide base
    Merci de votre lecture,

    Béatrice Marlic

  15. admin dit :

    Bonjour,
    Merci de m’avoir communiqué ces informations et la référence à ce site.
    La classification du PRAL citée dans mon ouvrage est scientifique et validée par des scientifiques en l’occurence le professeur Thomas Remer. Elle repose sur des formules de calcul précises.
    Il ne s’agit pas d’une classification de naturopathie.
    A chacun ses propres références: les miennes sont scientifiques et reposent sur les articles publiés par les meilleures équipes dans les grandes revues médicales internationales citées à la fin de mon livre dans la bibliographie.
    Je respecte toutefois cette différence d’approche avec la naturopathie qui est souvent à l’origine des réflexions scientifiques et c’est la volonté de regrouper ces deux approches de l’équilibre acide-base qui a motivé l’écriture de  » La Méthode Acide-Base ».
    Bien cordialement.
    Docteur Hervé Grosgogeat

  16. philippe dit :

    Bonjour,
    vous indiquez des aliments acidifiant comme les oléagineux. Hors la plupart des naturaupthes m’indiquent certains oléagineux comme les amamdes étant des aliments alcalinisant, mais vous donnez un PRAL de +4,3 pour l’amamde donc légèrement acide. Et vous me surprennez en donnant un PRAL neutre au sucre alors qu’il est considéré comme trés acidifiant pour les naturopathes.
    Pouvez-vous m’éclairer sur ces points afin que j’y vois plus claire s’il vous plait ?
    Et puis-je me permettre de vous joindre un lien vers un des nombreux tableaux du PH des aliments que l’on trouve sur le Web, afin de constater certaines divergences avec vos tableaux: http://www.ateliersante.ch/listaliments.htm
    Merci pour vore écoute.
    Philippe.



  17. Ajouter un commentaire